26 juin 2019

ATTENTION : SPOILER !

Cher lecteur, chère lectrice,

 PACEMAKER

Si tu es ici, c'est que tu viens de terminer le roman PACEMAKER et s’il y a lieu cette fin te perturbe !
Comme quoi, ces deux mots « non plus », ces deux simples petits mots, changent à eux seuls et en profondeur le contenu de l'histoire.

Peut-être comptes-tu reprendre la lecture de ce récit à la lumière de cette information ? Cela me réjouirait.

Si tu ne le souhaites pas, mais qu’en revanche des explications supplémentaires te feraient grand plaisir, alors vois ci-dessous ces quelques pistes de lecture.

ATTENTION SPOILER !

 

*

*

*

*

*

Albin n'apparait pas sur la photo, pourquoi ?

Plusieurs pistes possibles :

  • 1) Albin s’est simplement caché derrière Catalina : Je te l'accorde, c'est un peu léger, mais possible. Cependant, cette possibilité n'est pas ma préférée ;
  • 2) Albin est l’ami imaginaire de Catalina, et tout cela n’existe que dans son cerveau dérangé : Toute l’histoire est née de l’imagination de Catalina, dès le jour où, enfant, elle a cru voir Albin dans le genévrier ; La cabane dans les bois, les créatures, même sa rencontre avec Joshua et ses parents. Tout cela ne s’est produit que dans son imaginaire ; Lorsque Thiago (qui depuis des années la prend pour une folle) est revenu chercher son costume, il n’a pas vu Albin : Catalina a imaginé la scène (tout comme elle a imaginé l'existence de Maria) et Thiago n’a vu que la folie de son ex-compagne, ses propos insultants et menaçants ; Au bar du village, Catalina est seule (Albin est dans sa tête, elle agit comme si elle était lui) et son comportement étrange fait réagir les clients et le barman ;
  • 3) Albin est l’ami imaginaire de Catalina, mais une partie de l'histoire est réelle : Les problèmes surnaturels de Joshua sont issus de l'imaginaire de Catalina. En revanche, le gosse fait des crises d'angoisse, ou bien il est "pourri-gâté" et ce ne sont que des caprices. Lorsqu'il a rencontré Catalina la première fois, elle était en train de se mettre à la place d'Albin, c'est pour cela qu'elle a cru le voir quand le tentacule a emporté l'enfant. Ensuite, elle est montée dans la cabane et s'est assoupie sur le lit de camp. À son retour elle a à nouveau croisé Joshua qui l'a reconnue. Ses parents l’ont appelée car, pour une raison quelconque, Joshua veut (et/ou exige de) la revoir (il aurait regardé dans la poche de sa mère pour connaître le nom de Catalina, celle-ci ayant imaginé le reste (son nom de famille complet)); La phrase « la clé est à l’intérieur » est pure invention de Catalina, d'ailleurs la clé tombe lorsqu'elle ouvre la porte comme si Joshua venait de s'en servir ;
    Par contre, les créatures existent bel et bien, et c'est justement la folie de Catalina qui lui permet de les voir ;
  • 4) Albin est l’ami imaginaire de Catalina et l'histoire est réelle : À part les deux Albin, tout le reste est vrai, les crises surnaturelles de Joshua, les tentacules, l'effroyable vérité sur leurs exactions, la course à l'émotionnel, la cabane dans le bois (réalisée par la jeune femme et non par Albin)...
    Cette dernière piste de lecture est de loin ma préférée ! Libre à toi d'en créer d'autres ;-)

[À noter que les angoissantes Aventures de Coraline, que sa mère lui racontait lorsqu'elle avait 10 ans, on été éditées en 2003 chez Albin Michel Jeunesse ! Elle a pu mémoriser le nom de l'éditeur sur la couverture du livre.
Quant à la fin du récit, le serveur ne voit que Catalina, qui est bien entendue seule à commander des seiches poêlées ET des calamars frits.]

 

Posté par bernard-afflatet à 10:54 - Commentaires [4] - Permalien [#]